Solutions locales pour un désordre global, incontournable film de Coline Serreau, revient sur le contexte actuel, le vrai ! Celui que personne ne voit s’il n’a pas un tout petit peu de conscience, s’il ne creuse pas un peu…

Avec nos supermarchés plein à craquer, qui peut croire actuellement qu’un des problèmes majeurs qui se pointe dans un horizon très proche est la … famine ?!! Pourtant, le constat est là…

Après plusieurs solutions locales, le message de fin, peut-être brutal pour qui n’a pas vu le film, est le boycott. Propos d’un des intervenants, Dominique Guillet, à la fin du film : « La meilleure façon de lutter contre les multinationales, […] c’est de s’en passer : En 48 heures, le système s’écroule, c’est d’une telle simplicité ! » Et d’une intervenante importante du film, Vandana Shiva, indienne, de rajouter : « Le boycott, c’est crucial. Sans le boycott, jamais nous n’aurions obtenu notre indépendance », faisant donc bien sûr allusion à Gandhi et à son mouvement de resistance non-violente.

Ci-dessous, un interview de Coline Serreau, qui parle de son film :

Ci-dessous, un extrait du film, à propos de l’AMAP (Association Pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) en France (le principe des AMAPs : partenariat en relation directe entre les consommateurs et le paysan producteur) :

Film en entier en français : Solutions locales pour un désordre global.

 


SOURCE & + d’infos @ https://informassue.tuxfamily.org/Solutions.php#serreau_film_solutions

Fermer le menu
more