1 minute(s) de lecture
  1. L’élection permet essentiellement de choisir parmi des candidats déjà présélectionnés par des partis politiques
  2. Une campagne électorale coûte cher, se faire élire coûte très cher, le soutien de puissances d’argent est indispensable
  3. Obtiennent donc des pouvoirs sans contre-pouvoir les membres d’une caste politique qui forment une oligarchie et sont redevables de leur élection à des puissances d’argent
  4. La véritable démocratie n’utilisait pas l’élection mais le tirage au sort pour choisir sesserviteurs, pas ses maîtres
  5. De plus la véritable démocratie confiait des pouvoir limités à ses serviteurs pour un mandat court
  6. Et enfin la véritable démocratie organisait des contre-pouvoirs efficaces

Conséquence de ces institutions en général et du tirage au sort en particulier, la véritable démocratie athénienne a permis pendant 200 ans que les pauvres soient toujours au pouvoiret jamais les riches. Ce qui n’a pas empêché la société athénienne de prospérer.
L’élection est utilisée en France depuis 200 ans et a toujours provoqué mécaniquement le résultat inverse : le pouvoir des riches toujours, le pouvoir des pauvres jamais. Vous en subissez chaque jour les conséquences (cf. chapitre 1).

L’élection n’a jamais été un outil démocratique et pourtant nous vouons un culte quasi religieux à l’élection. Le tirage au sort est à redécouvrir.

Les citoyens français n’ont pas décidé un beau jour d’élire leurs représentants. Le principe de l’élection des chefs (qui devraient en fait être nos serviteurs) est inscrit dans notre constitution, la loi supérieure du pays. Savez-vous qui a écrit la constitution ?

>>> Source & + d’infos @ http://www.le-message.org/archives/72?lang=fr

Le Message (1)

more