2 minute(s) de lecture

En politique, le tirage au sort (appelé parfois « suffrage par le sort » ou « élection par le sort ») permet de désigner des mandataires (magistrat, député ou autre décideur) par le hasard parmi un ensemble de candidats ou parmi l’ensemble des membres d’un groupe (citoyens d’une ville, d’un État,…).

Dans la première démocratie connue, la démocratie athénienne, le tirage au sort était prépondérant pour toutes les institutions exécutives et juridiques.
« Il est démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort, et oligarchique qu’elles soient électives » Aristote.

Le tirage au sort fut également utilisé dans les républiques italiennes pour désigner les dirigeants, ou encore en Suisse pour lutter contre la corruption des élus.

L’usage du tirage au sort pour la sélection de décideurs était généralement considéré comme une des caractéristiques importantes de la démocratie et reconnu pour son caractère égalitaire.

De nos jours il est utilisé pour former des jurés populaires (les jurés d’assise) aux États-Unis, en France, au Royaume-Uni et en Belgique. Il fut même utilisé pour désigner en 2011 l’assemblée constituante en Islande. D’autres expériences de tirage en sort sont également en développement.

Noms et concept

Le tirage au sort en politique est parfois désigné sous différents noms: élection par le sort, suffrage par le sort, élection au tirage au sort, clérocratie (de Klérotèrion), stochocratie ou sortition.

Stochocratie

Le mot stochocratie fut utilisé pour la première fois par Roger de Sizif en 1998, dans un ouvrage de réflexion sur le mode d’élection des mandataire politiques2. Le mot est forgé sur les racines grecques kratein (gouverner) et stokhastikos (aléatoire). Ainsi forgé comme démo-cratie, le mot stocho-cratie le terme est ambigu car la stochocratie n’est pas présentée comme une forme de gouvernement d’une cité qui laisserait aux mains du hasard les décisions politique, jouant, par exemple, la guerre à pile ou face.

Imaginé à la fin du XXe siècle, dans le cadre d’une réflexion politique, le mot désigne bien une modalité électorale qui n’est ni neuve ni réservée au domaine politique. La stochocratie ne se confond pas avec la démocratie directe, qui est une forme de gouvernement où le peuple, détenteur du pouvoir, s’exprime directement, sans l’intermédiaire d’un parlement. Or, une démocratie parlementaire pourrait désigner de choisir les membres de son parlement par tirage au sort.

 

>>> Source & + d’infos @ https://fr.wikipedia.org/wiki/Tirage_au_sort_en_politique &

Wikipédia - L'encyclopédie libre

more